« Pagliacci ! bouscule tous les codes de l’opéra » (Nord Eclair)

Publié: 13/10/2011 dans News, Presse

Sous chapiteau, avec soprano, ténor et baryton sur fond de musique rock : créé en exclusivité pour Béthune 2011, « Pagliacci ! » d’après l’oeuvre originale de Leoncavallo, est un opéra pas comme les autres.

Nord Eclair (Gaëlle Caron)
Vendredi 7 octobre 2011

Nedda, Canio, Silvio et Tonio, quatre personnages au coeur d’un drôle d’opéra et d’une histoire d’amour. Le mari trompé rappelle le théâtre de boulevard. Mais l’épilogue dramatique en est aux antipodes… 

Petite mise en bouche, en direct du filage, avant la première cet après-midi. Déconcertant, décalé, audacieux. Ça plaît. Ou pas. Coproduit et co-créé pour Béthune 2011 par La clef des chants, association lilloise de décentralisation lyrique, et Off, compagnie tourangelle de théâtre de rue, le nouveau Pagliacci ! est un ovni dans le monde de l’opéra.

« C’est sous chapiteau, mais ce n’est pas du cirque. C’est du théâtre de rue, mais il y a une billetterie. On est hors cadre », résume Nicolas Costil, chargé de la communication de la Cie Off. « Nous cherchons à désacraliser l’art lyrique, le bousculer, le populariser sans pour autant rabaisser le niveau d’exigence », souligne Franck Blanchard, son homologue à La clef des chants. Un spectacle « hors cadre », qui « bouscule » les codes de l’opéra : les deux garçons ne pouvaient pas employer termes plus appropriés… Abonnés aux loges et coincés s’abstenir. Ici, le public, debout les pieds dans la sciure, peut applaudir, bouger, parler et même boire un verre au bar mobile s’il en a envie. Sous la patte de Philippe Freslon, metteur en scène délicieusement loufoque, déjà à l’origine du déroutant Carmen de Valenciennes 2007, l’oeuvre de Leoncavallo prend le spectateur par la main. Et l’emmène à la croisée des arts. Dans un décor de film américain des années 50 en technicolor, musiciens (guitare, clarinette, saxo, batterie, clavier, cloche tubulaire et marimba), chanteurs lyriques et danseurs partagent l’espace avec une mythique Ford Thunderbird, un trapèze, une caravane et même un avion… Déconcertant, disait-on…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s