« Un Spectaculaire Paillasse des Rues ! » (La Voix du Nord)

Publié: 13/10/2011 dans News, Presse

« … dans cette production de la compagnie Off, on a ressenti pendant une heure le charme, la tension, le coeur qui bat, enfin toutes ces émotions qui font l’opéra. « 

mardi 11.10.2011, 05:06 – La Voix du Nord
|  OPÉRA |

Roberto Alagna avait été pressenti pour le concert classique de la capitale de la culture … À défaut du ténor franco-sicilien, c’est l’un de ses opéras de prédilection qui a été retenu dans une programmation réservant au lyrique la part congrue. Mais dans une version quelque peu colorisée de Philippe Freslon, un scénographe venant du cirque alternatif qui a eu la révélation du bel canto en écoutant Pagliacci à Rome, dans les thermes de Caracala. Et dont la « Carmen » avait surpris Valenciennes l’année où elle était capitale.

Ce « Paillasse » a beau être chanté et joué sous un chapiteau, c’est bien à un spectacle de rue comme en amène le festival Z’ArtsUp ! qu’assiste le public. Debout tout au long du premier acte, il se déplace au gré des péripéties comme des badauds témoins d’un fait divers. En deuxième partie, il va jouer son propre rôle en s’asseyant sur les gradins d’un théâtre à l’intérieur du théâtre dans lequel le drame se dénoue.

La principale difficulté réside dans l’adaptation musicale. La sonorisation, imposée par la guitare électrique et la batterie, ne rend pas complètement justice aux timbres de trois artistes d’une présence vocale et dramatique remarquable.

Que l’on connaisse ou non l’ouvrage de Leoncavallo, on va de surprises en surprises avec l’arrivée pétaradante de la troupe des saltimbanques juchés sur une belle américaine, puis celle de Canio sautant d’un pick up coiffé d’un chapeau de cow-boy, et enfin celle de son rival qui vient garer son avion à proximité de la caravane. Mais on voit l’aviateur roucouler avec Nedda, on est témoin quand le mari les surprend. C’est assez pour suivre le fil jusqu’au meurtre qui dans les lumières d’un stroboscope achève en pied de nez. Au détriment de quelques notes flatteuses pour le ténor. Qu’importe, dans cette production de la compagnie Off, on a ressenti pendant une heure le charme, la tension, le coeur qui bat, enfin toutes ces émotions qui font l’opéra. • CH. L.

Prochaines représentations : vendredi 14 à 14 h 30 et 20 h 30, samedi à 17 h et 20 h 30, dimanche à 16 h et 19 h, espace Actigreen à Barlin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s