Les Personnages


NEDDA

Florence Barbara
Soprano

Lauréate des Bourses Lavoisier et Direction de la Musique, elle entre dans la classe du Maestro THIOLAS à Castelfranco Veneto (Italie). Finaliste aux concours internationaux Mario LANZA (Filignano-Roma), Voix d’or (Rouen) et Concours national de Béziers. Débuts scéniques dans la Troupe du StudiOpéra dirigée par E. Navratil (Susanna, Donna Elvira, Micaëla). Remarquée par Guy GRINDA et Jean-Louis PICHON, elle est engagée dans Die Walküre (Gerhilde) à l’Opéra de TOULON, puis dans Roma (Junia), La Reine de Saba (Benoni), Sapho (Irène) (Opéra d’Avignon), Die Zauberflöte (Papagena), Ariane (Eunöe) (Création) à l’Opéra Théatre de SAINT-ETIENNE, et participe ainsi au Festival MASSENET. Suivront La Vie Parisienne(Métella) au Trianon à Paris, Cyrano &  Roxane (Roxane-doublure) à L’Opéra d’ATHENES (Création de Stavros XARHAKOS), elle sera également Médée dans le Médée de Darius MILHAUD au TDM à Paris en Mai-Juin 2010. Invitée dans de nombreux festivals : Gattières (Antonia), Avranches (Donna Elvira), Crest (Bess), Fontainebleau (Frasquita-Cie Opéra Sud), Chœur Lyrique de Paris-Eglise arménienne (Pamina)…. Elle a été dirigée par les Chefs d’Orchestre : Hervé NIQUET (Don Quichotte chez la Duchesse), Patrick FOURNILLIER, Laurent CAMPELLONE, Giuzeppe GRAZIOLI, Jacques LACOMBE, Christian SEGARICI, Christian MENDOZE, Jacques CHALMEAU, JP SARKOS…, dans les mises en scène de David FREEMAN, Jean-Louis PICHON, Eric CHEVALLIER, Antoine SELVA….dans des lieux tels que l’Arsenal de Metz, Les Opéras de Dijon, Nancy, le Théatre Impérial de Compiègne, mais aussi des sites historiques tels que la Villa Mateus (Portugal), L’Hôtel de Lassay (Assemble Nationale), Le Château de Chaumont sur Loire, La Cathédrale La Maggiore à Marseille, Le Couvent Royal St Maximim, Virgin Megastore (Louvre), Le Salon des Miroirs (Musée Grévin-Paris). La couleur particulière de sa voix de Soprano lui permet d’aborder le répertoire de la Soprano lyrique et aussi du Soprano lirico-spinto.

CANIO
Nicolas Gambotti
Ténor

Nicolas Gambotti obtient en 1998 un Premier Prix de Chant au Centre d’Études Musicales Supérieures de Toulouse (où il suit les Master-classes de Gabriel Bacquier, Jean-Christophe Benoit, Andréa Guiot,Jean-Philippe Lafont), ainsi que son diplôme au CNSM de Lyon. Il remporte le Grand Prix du Concours International de Chant de Rennes en 2000, entre dans la troupe de l’Opéra National de Lyon, puis perfectionne son art grâce aux conseils de  Christiane Stutzmann. Il a interprété Een France et à l’étranger : Cosi fan Tutte (Ferrando), The Turn Of The Screw (Quint), Le Médecin Malgré Lui (Léandre), La Colombe de Gounod  (Horace), L’Ivrogne Corrigé (Cléon / Pluton), La Comédie Sur Le Pont de Martinu (Le Maître- d’École), La Poule Noire (Berbiqui), La Veuve Joyeuse (Coutançon), enregistré le Te Deum de Bizet et Les Diamants De La Couronne d’Auber chez Harmonia Mundi. Le Festival d’Aix-En-Provence l’a accueilli dans La Flûte Enchantée, ainsi que le Teatro San Carlo de Lisbonne, l’Opéra De Lyon et le Festival d’Edinburgh, dans la mise en scène de Stéphane Braunschweig sous la direction de Philippe Jordan, David Stern et Zoltan Peskò. Il s’est aussi produit notamment dans le Stabat Mater de Schubert, La Belle Hélène (Pâris), le Stabat Mater de Dvorak, la Missa di Gloria de Puccini à Bordeaux et Madama  Butterfly dans le rôle de Goro à Lille, Amiens, Nantes, Angers et Nancy, la messe en ut de Mozart à Angoulême, Philémon et Baucis de Haydn (rôle-titre) à Rouen ainsi qu’à l’Opéra Bastille, Madama Butterfly (Pinkerton) au Festival de Gattières, le rôle de Danceny dans Les Liaisons Dangereuses de Claude Prey à l’Opéra de Metz, Flavio dans Norma de Bellini, le Requiem de Mozart à l’Eglise St Roch à Paris, Souchong dans Le Pays du Sourire de Franz Lehar, Jean dans La Vierge de Massenet au Festival de musique sacrée de l’Opéra de Marseille… Plus récemment Cavalleria Rusticana (Turiddu) de Mascagni à l’opéra de Metz, La Petite Messe Solennelle de Rossini, La Belle Hélène (Pâris) à l’Opéra de Metz, Tosca de Puccini (Mario Cavaradossi) à Nîmes, Carmen (Don José), en tournée estivale en franche-comté, Mac Beth (Malcolm) à l’Opéra de Nice, Hin und Zurück (le mari) et Das Lage Weihnachtsmah (Roderick) de Hindemith à l’opéra de Metz, à la cité de la musique à Paris et la péniche opéra, Les Brigands (le Duc) au Grand Théâtre de Limoges, Traviata (Alfredo), Nabucco (Ismaele) à Lyon… Il se produira cette saison notamment dans La Périchole (Piquillo) à l’Opéra de Metz, Il Trovatore de Verdi (Manrico), Carmen (Don José) à l’opéra de Rennes.



SILVIO

Sergeï Stilmachenko
Baryton

Le baryton canadien Sergei Stilmachenko étudie au conservatoire de Kharkov, sa ville natale. Il poursuit sa formation au Canada et aux Etats-unis, puis se perfectionne en France, où il intègre l’Atelier d’Art Lyrique de l’Opéra Nationnal de Paris en 2001. Il remporte plusieurs concours internationaux, parmi lesquels Rosa Ponselle International Competition à New York en 1994, Concours de Musique Tchèque à Toronto, en 1999, Concours Joseph Rouleau à Montréal en 2000, concours international à Marmande en 2001, et le concours de musique de Chambre Amber Nightingale à Kaliningrad en 2006. Sa carrière l’amène à se produire sur les grandes scènes internationales : il se produit plus de 150 fois sur la scène de l’Opéra National de Paris, mais aussi, à l’Opéra Real de Madrid, , l’Opéra Comique, l’Opéra de Montréal, l’Opéra National de Toulouse et Strasbourg, Limoges,Vancouver, Kharkov.…. Ces différentes apparitions l’ont conduit à travailler sous la direction de prestigieux chefs d’orchestre, notamment Alexandre Vedernikov, Kent Nagano, James Conlon, Jiri Belohlavek, Marcello Viotti, Pinchas Steinberg, Stéphane Deneuve, Bruno Campanella, Jesus Lopez-Cobos…., et avec de célèbre metteurs en scène tels que Robert Carsen, Jérôme Savary, Colline Serreau, Francesca Zambello, Laurent Pelly…. Son répertoire contient plus de 50 rôles. Il se distingue dans Figaro du Barbier de Séville, Ford de Falstaff, Onéguine, Eletsky de La Dame de Pique, Marcello et Schaunard de La Bohème, Danylo de La Veuve Joyeuse, Tarquinius dans Le Viol de Lucrèce, Peter dans Hansel et Gretel, et Malatesta dans Don Pasquale. Ses projets incluent Ford (Falstaff) au théâtre de Reims, Figaro (Le Barbier de Séville) pour le festival Opéras en plein air, Le contremaître (Jenufa) à Toulon, ainsi que des récitals, prévus en Ukraine, au Canada et à Paris.

« LA FILLE »
Cécilia Ribault
Artiste chorégraphique

Cécilia Ribault se forme en danse contemporaine auprès de Véronique Solé, puis par le biais de divers stages avec notament Julyan Hamilton, Francis Plisson, Kô Murobushi, Jackie Taffanel, Odile Azagury. Elle collabore en qualité de danseuse interprète avec: Francis Plisson (compagnie Marouchka), Odile Azagury, Tal Beit Halchmi, Jackie Taffanel, Olivier Dohin et Raphael Dupin, etc… Elle développe parallèlement à la danse une pratique vocale faisant appel à diverses techniques et styles: chant lyrique, chant carnatique (sud de l’Inde), chant arabe (Maroc), jazz et improvisation. Elle collabore avec les compositeurs et musiciens: Sébastien Rouiller, Jean Aussanaire, Pierre Léger, Jean Luc Cappozzo et Angélique Cormier, et intègre le Tours Soundpainting Orchestra en octobre 2009.

TONIO
Franco Debière
Artiste chorégraphique
Diplômé en mathématiques et modèles aléatoires, il découvre la danse en 2003 à Clermont-Ferrand. Après sa rencontre avec Elsa Wolliaston et parallèlement à sa pratique de la danse contemporaine, il se forme aux actions physique et aux recherches ethno-chorégraphiques à l’Odin Théâtre et à la création en espace public auprès notamment de Pierre Deloche. Depuis 2007, il réalise des spectacles en développant ses envies de bouleversement des valeurs dans leur rapport à la réalité. Ses recherches chorégraphiques parcourent les champs de la linguistique, de la tradition et de l’image dans un univers résolument contemporain. Il co-fonde l’association Sto pour le contact-improvisation à Clermont-Ferrand, danse pour la compagnie La Traverse et pour plusieurs collectifs comme «Qu’est-ce qu’on fait maintenant?» avec Bruno Boussagol. En 2009 et 2010, il fonde et participe au Laboratoire de Recherche Scénique au sein du collectif de l’Hôtel des Vil-e-s à Clermont-Ferrand. Depuis 2010, il fait partie du collectif d’artistes multidisciplinaires et circassiens de la FAAAC. Depuis 2011, il est chorégraphe et fondateur de la compagnie Françoise Moinel et nouvellement danseur pour la compagnie OFF.




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s